Le Shiatsu

Comment fonctionnent la médecine orientale et le shiatsu ?

La vision orientale de la médecine est avant tout holistique, elle considère l’homme et son environnement dans sa globalité. Dans cette conception, nous sommes et vivons sans cesse au sein de champs énergétiques reliés entre eux et dépendants les uns des autres.
Pour conserver la santé, il faut vivre en parfaite harmonie intérieure, mais aussi en accord avec la nature en respectant ses rythmes.
Les anciens Chinois ont ainsi élaboré un système complexe de traitement et de compréhension du corps humain fondé sur l’équilibre des énergies au sein de l’organisme. Pour eux, le corps doit s’adapter sans cesse aux changements qu’il rencontre ; s’il ne s’adapte pas, l’énergie (le ki) ne circule plus de manière fluide et c’est alors que la maladie s’installe, témoignant de ce déséquilibre intérieur.
La théorie du Yin et Yang est l’un des éléments centraux de la philosophie traditionnelle orientale. Ces deux concepts, à la fois contraires et complémentaires, expliquent toutes les relations entre les êtres et les choses.
Par extension, le Yang est considéré comme masculin, le Yin comme féminin. Selon cette théorie, l’énergie de l’univers, le ki, fluctue sans cesse entre les deux qualités opposées du Yin et du Yang. Dans toutes les manifestations de la vie, les deux sont toujours présents mais dans des proportions différentes. La succession des saisons, l’alternance du jour et de la nuit, le chaud et le froid, la joie et la tristesse, etc…
Lorsque le Yin décroît, le Yang se renforce et inversement, chacun contenant le germe de l’autre et ne pouvant être interprété qu’en fonction de l’autre.
La compréhension du rôle du Yin et du Yang est essentielle à l’apprentissage du shiatsu, c’est d’eux que dépendent tout diagnostic et traitement.
Les Chinois pensent que l’homme est le fruit de l’union du ciel (Yang) et de la terre (Yin). L’énergie est répartie partout dans le corps mais circule de façon privilégiée le long des canaux ou méridiens. Ceux-ci ne sont pas des supports matériels ou anatomiques mais sont décrits avec précision dans les traités de médecine chinoise. Le long de ces méridiens se trouvent des points de traitement pour les massages ou l’acupuncture.
L’objectif du shiatsu « pression avec les doigts » est de permettre un parfait équilibre entre ces différentes énergies et d’assurer leur régulation.